Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Postage & Vintage - Page 3

  • NOSTAL-ZIK N°11

    Il est des chansons de saison qu’aucune autre ne peut remplacer. « La Rouille » de notre ami Maxime est de celles-là. Cette mélodie habille l’automne bien plus que l’automne ne la recouvre.

    C’est vrai que la rouille « teinte bien les feuilles d’automne ». C’est vrai qu’elle aurait « un charme fou si elle ne s’attaquait qu’aux grilles.» C’est vrai qu’elle ronge plus l’humeur que le tempérament.

    Elle nous met en garde contre « l’habitude qui nous joue des tours »Elle laisse en nous « une blessure qui ne guérira pas. » Elle nous protège et nous rassure aussi, parce qu’« avec le temps, tout se dénoue... »

    « Contre la rouille, il n’y a rien à faire » ? Nulle angoisse, nulle inquiétude, nul remords. Aucune raison de nous en faire. Puisque vous et moi nous ne sommes pas de fer.


  • P&V n°08

    À votre guise

    charles baudelaire,enivrez-vous,le spleen de paris,serge reggiani,romantisme,romantiquesAvec l’automne, la lumière devient plus fade, le ciel plus capricieux, l’air plus frais. En premier, les arbres annoncent la couleur. Et notre humeur s’en ressent, moins enjouée peut-être, plus portée aux états d’âme. Avec fougue et lyrisme, l’école romantique du XIXe siècle excellait à célébrer cette étrange communion entre l’homme et la nature. Bien plus que le rythme des saisons, c’est « l’horrible fardeau du Temps » qui vient nourrir son inspiration crépusculaire. Maître incontesté du genre, Charles Baudelaire.

     

    Lire la suite

  • Ex libris meis n°01

    Du livre aux rêves

    bibliographie,bibliothèque,catalogue,publications,opus,vacances,aoûtDès qu’un livre sort en librairie, n’est-ce pas déjà l’annonce imminente de sa petite mort ? La durée de vie commerciale d’un ouvrage est brève. Tellement éphémère qu’une bibliographie a parfois l’allure d’un catalogue nécrologique, comme inventaire d’une création littéraire qui ne trouverait plus vraiment sa place dans le présent.

    Heureusement, à la maison, existent les bibliothèques, ces jolis meubles en voie de disparation chez les générations Y et Z.

    Là, le livre repose et s’expose. Il n’attend que des mains pour s’emparer de lui, un esprit serein pour réveiller la curiosité, et une paire de lunettes pour le dévorer des yeux.

    Cette nouvelle rubrique a pour seule ambition de régénérer des opus in vivo, de les remettre au goût du jour, de réanimer des rêves qui ne demandent qu’à rejaillir.

    Selon l’actualité du mois ou au rythme des saisons, amusons-nous à rouvrir ces livres. Juste pour le plaisir de pimenter les émotions du moment.

    Lien permanent vers MA BIBLIOGRAPHIEBibliographie JG

    Lire la suite