Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 septembre 2015

ACTU & NOSTALGIE N°59

Septembre.jpgRentrée des classes, vendanges, feuilles mortes, … Septembre a ses rites bien à lui, avec un cortège d’évocations dont le charme emprunte beaucoup à la nostalgie.

En ce premier jour du mois, redécouvrons une petite récitation de saison, facile à apprendre, et si prompte à réveiller les sensations familières de l’automne, au fil de beaux jours qui savent encore se faire désirer.

Septembre

Voici venir le froid radieux de septembre :

Le vent voudrait entrer et jouer dans les chambres ;

Mais la maison a l’air sévère, ce matin,

Et le laisse dehors qui sanglote au jardin.

 

Comme toutes les voix de l’été se sont tues !

Pourquoi ne met-on pas de mantes aux statues ?

Tout est transi, tout tremble et tout a peur ; je crois

Que la bise grelotte et que l’eau même a froid.

 

Les feuilles dans le vent courent comme des folles ;

Elles voudraient aller où les oiseaux s’envolent.

Mais le vent les reprend et barre leur chemin ;

Elles iront mourir sur les étangs demain.

 

Comtesse de NOAILLES — Le Cœur innombrable (Paris, Calmann-Lévy éditeur, 1901)

annadenouailles.jpg

Suivez ce lien pour lier connaissance avec cette poétesse — http://www.annadenoailles.org

 

Vous recherchez des récitations évoquant l’enfance ou le rythme des saisons ? Procurez-vous vite mon Petit Cahier de Récitations, en vente dans les bonnes librairies.

Cahier-Recitations-.jpg

Jacques GIMARD — Petit Cahier de Récitations – Jouez à réviser vos classiques !

Paris, Hors collection, juin 2015, 18 x 23 cm, 5 €)

Découvrez ce cahier d’antan sur le site de mon éditeur

http://www.horscollection.com/site/petit_cahier_de_recita...

Automne-.jpg

 

 

 

15 janvier 2015

ACTU & NOSTALGIE N°51

Cahier-Dictees-03.jpgSentencieuse la nostalgie ? Elle le devient soudain, en ces temps sombres où notre République — ébranlée mais debout — vit le crépuscule de l’angélisme socialo-libertaire…

Étrange paradoxe que ce sursaut national communiant au tragique destin d’un journal satirique : les mêmes qui louent les « valeurs libertaires », — sous prétexte qu’on peut rire du tout sans même chercher à mesurer la limite entre moquerie et humiliation — en appellent aux « valeurs de la République », celles où Liberté, Égalité et Fraternité ont besoin de l’autorité de l’État pour s’affirmer partout et à l’égard de tous.

Jusqu’à preuve du contraire, dans notre histoire nationale, le credo républicain n’a jamais pu s’accommoder de la pensée libertaire… Et vice-versa. Puisque leurs aspirations sont profondément incompatibles, au regard des exigences que pose l’ordre public.

Pas étonnant alors si ce paradoxe dialectique participe à la confusion des discours officiels où la « tolérance » devient synonyme d’abdication et où la « diversité multi-culturelle » suggère le renoncement à la « République une et indivisible » si chère à notre Constitution.

Jadis, au temps de la vraie école républicaine, la pédagogie arborait des valeurs propres à forger la conscience individuelle. Les droits avaient pour contrepartie les devoirs. L’écolier était un apprenti-citoyen respectueux des  keufs et des meufs. La France était à la fois un peuple et un territoire, pétris d’une même culture. Elle cultivait le sentiment national et l’amour de la patrie. Autant de « gros mots » qu’il est sacrilège aujourd’hui de prononcer, par peur de « stigmatiser » celles et ceux qui ne veulent pas s’y reconnaître.

Défiant notre bien-pensance contemporaine, mon tout dernier Petit Cahier de Dictées assume sans complexe sa fibre républicaine en proposant des exercices riches de vertus civiques… qui donneront encore des boutons aux thuriféraires de la pensée libertaire.

Alors loin du panurgisme ambiant, — et au nom de ma liberté d’expression — je confesse que je suis juste un peu Charlie !

 

Jacques GIMARD — Petit Cahier de Dictées – Jouez à réviser vos classiques !

(Paris, Hors collection, janvier 2015, 18 x 23 cm, 5 €)

Découvrez ce cahier d’antan sur le site de mon éditeur —

http://www.horscollection.com/site/petit_cahier_de_dictees_&100&9782258116665.html

Cahier-Dictees-01.jpg

Éducation morale, deux mots qui indisposent nos penseurs libertaires...

Cahier-Dictees-02.jpg

Une dictée sur la patrie, qui oserait aujourd’hui ?

Vive-la-France.jpg

 

30 juin 2013

ACTU & NOSTALGIE N°43

Ducoudray-01.jpgComme la nostalgie n’oublie jamais de sourire au hasard, ne boudons pas le plaisir de présenter notre dernière trouvaille à propos du Certificat d’études, en clin d’œil à la récente publication de Passez le Certif.

En 1895, sous la signature de l’historien laïcard Gustave Ducoudray, la Librairie Hachette édite un Journal de classe, sous forme de livrets mensuels, présentant les « leçons et exercice de Morale, d'Arithmétique, de Grammaire, d’Histoire, etc. », à la façon des annales dont les éditeurs exploiteront bien plus tard le filon.

D’octobre à juillet, l’élève-candidat se mesurait au programme complet du terrible examen : un vrai « certificage » préfigurant le « bachotage » de notre génération… Avec l’espoir serein de prendre  l’ascenseur social aussitôt le diplôme en poche.

 

Ducoudray-02.jpg

Ducoudray-03.jpg

Source : DUCOUDRAY (G.) Le Journal de classe – cours moyen et certificat d’études

(Paris, Librairie Hachette & Cie, 1895)


La réponse à l’épreuve de morale du 15 juin dernier

Certif-JG-.jpgQuelles sont les qualités qui font un bon ouvrier ?

Un bon ouvrier fait consciencieusement tout ce qu’il s’est chargé de faire ; il aime son métier et il tâche de se perfectionner chaque jour ; on ne le voit pas changer de patron à chaque instant ; il fuit le cabaret.

Quelles sont les qualités qui font un bon patron ?

Un bon patron est juste envers ses ouvriers et il les traite avec égards. Il leur vient en aide dans les jours de chômage ou de maladie.

Source : DUPUY (Chales) — L’année du certifcat d’études – Livret d’éducation morale ( Paris, Librairie Armand Colin, 7e édition, 1905)


 


 

Diplome.jpg