Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 mars 2014

PAGE D'HISTOIRE N°12

PrixLions2013 - copie.jpgComme la nostalgie aime l’histoire et vice-versa, j’ai le grand plaisir de vous annoncer la tenue imminente d’un vrai nouveau colloque samedi 22 mars prochain à Bourges.

Une exclusivité berrichonne organisée à l’initiative d’un « Collectif d’historiens amateurs ». Moi-même amateur historien, j’aurai l’honneur d’y présenter une communication sur Pierre Paoli, le destin tragique d’un enfant d’Aubigny

Occasion idéale pour présenter en exclusivité le scénario Paoli, — pour un format télévisé —, écrit par une jeune et talentueux scénariste berrichon, Pierre-Henri Debord.

Pourquoi un colloque offrant « un nouveau regard sur la Libération avec l’ouverture des archives » ? La réponse est à dénicher dans la question.

Les colloques consacrés à la Libération de la France (1944-1945) ne manquent pas. Ils puisent tous à la même veine : ils sont organisés par et pour des historiens professionnels, les auditeurs ne sont là que pour les interroger sans garantie d’être satisfaits.

Sur ce constat, notre colloque ne sera pas une répétition parmi d’autres, mais un vrai nouveau colloque, tant dans le ton que dans le contenu.

Un programme fort prometteur que détaille la brochure PDF suivante : Colloque-22III2014.pdf

samedi 22 mars 2014 — de 10 heures à 12 h 30 et de 14 heures à 17 heures

à Epis Centre de Bourges (65, avenue de Lattre de Tassigny)

VOTRE CONTACT — Charles Bohnert, 02 48 71 48 32 ou 06 83 65 18 11

charles.bohnert@sfr.fr

Bourges-1940 - copie.jpg

 

07 août 2011

PIERRE PAOLI, AGENT DE LA GESTAPO (3)

Sans titre-1.jpgEn écho à la parution de mon roman historique « Trompe-la-Mort, les carnets secrets de Pierre Paoli, agent français de la Gestapo », je propose une CONFÉRENCE monographique sous l’intitulé :

 Pierre Paoli : la barbarie à visage humain - Une ambition au service de la Gestapo

 

 

 DURÉE DE LA CONFÉRENCE —

90 minutes environ (45 mn d'exposé / 45 mn de débat)


 

THÈME DE LA CONFÉRENCE —

Attachée aux réalités de l'époque, l’évocation du personnage se prête à un regard historiographique sur la collaboration, telle qu'elle fut relatée dans l'après-guerre...

 

SUJETS ABORDÉS —

  • Le cheminement intellectuel d’un jeune Berrichon après la débâcle de juin 1940
  • Le soulagement lié à l’Armistice
  • Le modèle établi de la collaboration d’État
  • Le dilemme des jeunes face au STO
  • L’historiographie de l’Occupation et de la Résistance
  • Le dogme contemporain du « devoir de mémoire »

 

SUPPORT MATÉRIEL NÉCESSAIRE —

Un écran et un vidéo-projecteur (compatible Mac)

 

COÛT DE LA PRESTATION —

Consultez-moi : jacques.gimard@orange.fr


 

LE MOT DE L’AUTEUR —

Ce roman est l’histoire d’un choix. Le drame d’un mauvais choix comme pouvaient en inspirer les « années sombres » de l’Occupation allemande. Au lendemain de la débâcle de juin 1940, que signifiait vraiment trahir la patrie, servir le Maréchal ou construire la nouvelle Europe ?

PP-04.jpgTrop facile de trancher là, sur le vif. N’est-ce pas confortable de juger en s’abritant derrière le verdict de l’Histoire ?

Trop sacrilège d’égratigner le mythe de l’épopée guerrière. À quoi bon jeter la suspicion sur la distribution des rôles entre héros et salauds, entre Résistance et Collaboration ?

Trop pénible de supporter le legs d’un grand-père agent français de la Gestapo, dont l’aveuglement n’eut d’égal que la barbarie. Pourquoi l’atavisme devrait-il peser sur la conscience, comme une malédiction à perpétuité ?

Mathilde, petite-fille du gestapache Pierre Paoli, apprend à vivre avec ces questions. Parce que l’obsession du doute lui interdit de choisir entre abjection et compassion…

Source : Jacques GIMARD — Trompe-la-Mort — Les cahiers secrets de Pierre Paoli, agent français de la Gestapo (Éditions Qui Lit Vit, 320 pages, format 14x20 cm, 22 €)

 

Pour commander le livre :

PP-Couv.gif

18 octobre 2007

MA DER CONF'

Ma dernière conférence reste fidèle à mes attaches berrichonnes.
Je l'ai présentée samedi 13 octobre dernier devant l'association "Les Amis de Saint-Céols", un charmant village entre Bourges et Sancerre, campé sur un vignoble qui produit le Meneton-Salon, un délicieux petit vin du terroir. Mais ça, c'est une autre histoire...

PITCH DE LA CONFÉRENCE -

« Jacques Cœur, un héros républicain ? »

Jacques Cœur, l’humble fils de pelletier, devenu grand Argentier du Roi ? Le riche commerçant, instigateur du négoce au long cours ? Le bon serviteur, victime du fourbe Charles VII ?

Modèle de promotion sociale par le mérite, symbole de l’entrepreneur opiniâtre, martyr de l’arbitraire royal : au fil des livres d’école de jadis, l’icône de Bourges incarne, comme nul autre pareil, les belles vertus républicaines…

Comment et pourquoi cette grande figure de la bourgeoisie médiévale a-t-elle trouvé une place de choix dans notre Panthéon laïc ?

Images et lectures à l’appui, Jacques Gimard décrypte ce curieux prodige de la pédagogie scolaire.

SI CETTE CONFÉRENCE VOUS INTÉRESSE, CONTACTEZ-MOI

À bientôt

dc693efa047cc0bb79d7c0681661acc1.jpg