Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

église

  • JOYEUX NOËL

    noël 2014,saint-pierre-de-montmartre,identès,fernando,congrégation,église,paroisse saint-pierre-de-montmartre,montmartreComme la nostalgie cultive de belles valeurs, j’ai à cœur d’associer la Fête de Noël au village de Montmartre, et plus particulièrement à l’église Saint Pierre de Montmartre, « mon roc » de méditation et d’oraison.

    Une pensée inséparable d’un chant, qui porte haut et loin les liens spirituels unissant ma paroisse à la congrégation Identès. Exemple vivant de la Foi en marche… Une mélodie à écouter. Une mission à découvrir. Un chemin à tracer.

    À propos de la congrégation Identès

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Missionnaires_Identès

    http://www.saintpierredemontmartre.net/identes/

    Noel-2014-.jpeg

    Source : L’Abbé L. de  C. — Je crois en Dieu – L’enseignement religieux en 400 gravures (Paris, Librairie des Catéchismes, 1906)

     

    JOYEUX NOËL À TOUS !

  • ACTU & NOSTALGIE N°39

    Pape-13III2013.jpgPuisque la nostalgie voue une certaine admiration aux rites séculaires, comment pourrions-nous rester insensibles à l’avènement de François*, nouveau successeur sur le trône de saint Pierre ? Si le pape est élu en conclave à l’issue d’un scrutin secret, n’oublions pas que ce choix procède de l’Esprit Saint, et comme tel s’avère infaillible…

    En l’espèce, l’Esprit Saint s’est montré aussi perspicace que diplomate : IL nomme Pape un fils d'émigrés italiens — pour ménager les susceptibilités romaines — et un digne héritier de la tradition séculaire des ordres mendiants — pour renouer avec la vocation pastorale de l'Église au plus près des démunis... Joyeux pied de nez à l'opulence consumériste de notre vieille Europe en crise d'identité et de spiritualité.

    Comme si l’Église catholique, apostolique et romaine voulait s’acheter une conduite en voulant renouer avec une mission évangélisatrice trop longtemps diluée dans le bouillon des controverses théologiques et des contingences temporelles.

    Enfin un pape latino, jésuite de formation, venant d’un évêché en proie à la misère humaine : cet Habemus Papam vraiment historique ouvre, à n'en point douter, une nouveau chemin à "la plus ancienne multinationale du monde", la seule qui sait vivre avec son temps sans jamais mourir avec son époque.

    Incroyable histoire que celle de la papauté, se jouant des turpitudes temporelles sans jamais rien renier des valeurs chrétiennes auxquelles elle donne une portée universelle, comme le résume si bien le magnifique album que réveille soudain ma bibliothèque.

    EXTRAIT

    HistoirePapes.jpgDu simple statut d’évêque de Rome qu’ils possèdent au début de notre ère, les papes, sous l’impulsion de personnages énergiques comme Clément, Sylvestre, Eusèbe, ou Grégoire le Grand réussissent à imposer dès le Moyen Âge leur tutelle sur la Chrétienté occidentale.

    Autorité avant tout spirituelle, l’institution papale a réussi à influencer le monde des laïcs tout en traversant de nombreuses crises durant deux mille ans : les persécutions des premiers siècles, les invasions barbares, le schisme d’Orient, les hérésies, l’exil en Avignon, la Réforme protestante, la Révolution française, la naissances des nations modernes, les grands conflits du XXe siècle…

    Source : Histoire des papes — de saint Pierre à Jean-Paul II (Paris, Éditions Tallandier, 2000)

     

    *NB- François… et non François Ier ! — http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/03/13/01016-20130313ARTFIG00701-pourquoi-le-pape-s-appelle-francois-et-non-francois-ier.php