Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 septembre 2008

ACTU ET NOSTALGIE N°3

Shenzou VII 03.jpgSi la nostalgie préserve bien souvent de l’oubli, elle ne parvient pas hélas à embellir la banalité. Comme le démontre cet exploit chinois que les agences de  presse  viennent de saluer poliment mais sans enthousiasme.

Zhai Zhigang, le premier « taïkonaute » sorti 15 minutes dans l’espace : personne ne retiendra son nom. Et qui se souviendra de cette mission Shenzhou VII, confirmant l’ambition de la Chine pour la reconquête de l’espace ?

 « À la conquête de l’Espace », c’était le titre d’un album d’images que je collectionnais lorsque j’étais enfant. Sur le chemin de l’école, en fin d’après-midi, petite halte à la boulangerie du coin. Achat de « bonbons-cochonneries-colorants-chimiques », et dans chaque sachet, une belle image en carton de la Conquête spatiale. Spoutnik, Soyouz, Gemini, Appolo, Saturn V : des noms qui ont écrit une fabuleuse épopée, de splendides photos qui ont illustré de grands reportages dans les magazines « Life » ou « Paris-Match ».

 Aujourd’hui de courtes dépêches parlent de « mission accomplie » sans même prendre le soin d’en souligner la performance technologique.

 

Pourtant, grâce à la nostalgie qui réveille juste un instant la magie de cette époque, me reviennent en mémoire les noms des deux « premiers hommes sortis dans l’espace » : le russe Alexei Leonov, et l’Américain Edward White, en 1965, à quatre mois d’écart, sous la pression d’une « guerre de froide » qui se jouait aussi en prouesses médiatiques.

Conquête Espace.jpgCe bel album d’images, je me plais parfois à le feuilleter. Le charme opère encore, parce qu’il mettait en scène les pionniers d’un rêve millénariste.

Mais aujourd’hui, l’An 2000 est dernière nous. La navette américaine décolle et se repose sans reportage télévisée « in live ». Et notre ami Zhai n’est accueilli en héros que par la nomenklatura communiste, comme au bon vieux temps de l’URSS triomphante.

 Comme si la nostalgie aimait remettre à l’honneur le décor suranné de la conquête spatiale. 

 

Shenzou VII 02.jpg

 

 

 

 

 

 

16:57 Publié dans Ma bibliothèque | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : espace |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.